MEVIN

Gestion clinique moderne des infections virales émergentes au Nigéria


Contexte

Les infections virales émergentes, dont les fièvres hémorragiques virales (FHV) comme la fièvre de Lassa ou la fièvre Ebola, constituent une menace sérieuse en termes de santé publique, ce qui s’explique notamment par leur potentiel épidémique, les possibilités limitées de traitement, un taux élevé de mortalité et l’absence de vaccins disponibles et efficaces. L’OMS les a donc inscrites sur la liste des maladies devant faire l’objet de grands efforts en matière de recherche et de développement (R&D Blueprint) et leur a conféré une haute priorité. Conformément à la feuille de route de l’OMS pour la recherche et le développement sur la fièvre de Lassa, les points les plus importants sont les suivants : amélioration des ressources des laboratoires, réalisation d’études épidémiologiques, renforcement des capacités dans tous les domaines du système de santé et élaboration de normes et de directives pour la gestion clinique des malades en cas de flambées épidémiques. Ce dernier élément est particulièrement important en cas d’infections virales émergentes, étant donné que les personnes concernées souffrent souvent de complications graves et que le traitement constitue un défi majeur. De ce fait, il est indispensable de renforcer durablement les systèmes de santé des pays qui sont régulièrement touchés par des épidémies d’infections virales émergentes et de fièvres hémorragiques virales ; cela concerne particulièrement les pays d’Afrique de l’Ouest comme le Nigéria. Le projet s’appuie sur un accord de coopération conclu lors de la première phase du programme GHPP ; dans ce cadre, l’institut Bernhard Nocht de médecine tropicale avait soutenu l’hôpital d’enseignement spécialisé d’Irrua dans ses efforts pour développer des capacités en matière de séquençage et de réalisation d’études cliniques. Le projet actuel met l’accent sur le développement des capacités en matière de prise en charge clinique, notamment des personnes gravement malades.

Objectif

Amélioration de la gestion clinique des infections virales émergentes, dont notamment la fièvre de Lassa et d’autres fièvres hémorragiques, au Nigéria.

Priorités thématiques

  • Diagnostic en laboratoire
  • Gestion clinique
  • Gestion des flambées épidémiques

Faits

Durée

01.01.2023 - 31.12.2025

Budget

env. 1,800,000 euros

Pays partenaires

  • Nigéria

En coopération avec

  • Irrua Specialist Teaching Hospital (ISTH), Nigéria

Contact

Prof. Michael Ramharter, Dr. Mirjam Groger, Dr. Till Omansen
Bernhard-Nocht-Institut für Tropenmedizin (BNITM)
Bernhard-Nocht-Straße 74, 20359 Hamburg, Allemagne
Courriel : ramharter@bnitm.de,   groger@bnitm.de,  till.omansen@bnitm.de

Activities

  • Formation et développement des compétences

    Transfert de connaissances dans le secteur de la gestion clinique, dont la gestion clinique des malades en cas de complications, et création d’un laboratoire de diagnostic mobile (Point-Of-Care, POC) devant être opérationnel en cas de flambées potentielles d’infections virales émergentes

  • Achats de matériels et équipements et développement des infrastructures

    Mise en place de procédures modernes de diagnostic comme l’échographie POC, l’échocardiographie, l’électroencéphalographie (EEG) et l’ophtalmoscopie (examen du fond de l’œil) ; création d’une unité de soins intensifs pour la prise en charge, d’une grande complexité, des malades souffrant d’infections virales émergentes et de fièvres hémorragiques virales ; renforcement des laboratoires et développement d’un nouveau laboratoire POC pour des diagnostics rapides ; appui à l’unité locale de dialyse et extension d’une unité spécialisée pour les personnes atteintes d’infections virales émergentes

  • Renforcement des capacités

    Mise en place d’un système d’assurance qualité pour la gestion clinique ; transposition des résultats du projet dans des lignes directrices et des recommandations fondées sur des données factuelles afin d’améliorer la prise en charge clinique des malades en cas de flambées d’infections virales émergentes et de fièvres hémorragiques virales dans un contexte de pénurie de ressources